consultant en finance
Publié le - 486 hits -

Où souscrire un plan épargne retraite (PER) ?

Pour bien préparer votre retraite tout en bénéficiant des meilleurs avantages, songez à souscrire au Plan d’épargne retraite PER. Celui-ci succède aux anciens contrats dont les conditions de détention sont assez rigides, ce qui explique d’ailleurs la frilosité des épargnants à y souscrire, compte tenu des faibles encours relevés sur les dernières années. Dans cet article : un guide pour vous orienter sur la souscription d’un PER et sur ce qu’il faut retenir avant d’ouvrir ce type de contrat.

 

La souscription auprès d’une assurance ou d’un établissement financier

Presque toutes les compagnies d’assurance, les mutuelles, de même que les organismes financiers proposent aujourd’hui des PER qui, pour rappel, ont été lancés en octobre 2019. Voici une liste de ces organismes où vous pouvez y souscrire :  AMPLI Mutuelle, Suravenir, Allianz Retraite, Groupama GAN Vie, Spirica, Aviva Retraite Professionnelle, MAAF Vie, Predica. Citons également Apicil Epargne, Generali Vie, Mutavie, La Mondiale, Oradéa Vie, Swisslife Assurance et Patrimoine. De même, les organismes suivants proposent différents PER : ACM Vie, Ageas France, Cardif, Assurances Mutuelles Le Conservateur, Sogecap, BPCE Vie, CNP Assurances et Carac. Vous pouvez également trouver des PER auprès de certains promoteurs distributeurs.

 

Bien comparer les contrats

Le choix du contrat est fonction de plusieurs paramètres, qui sont les suivants : le rendement, la qualité et la diversification des supports ainsi que les frais ponctionnés. Ceux-ci vont en effet influencer sur le rendement global de votre investissement, d’autant plus que la détention du contrat se fait sur une très longue durée, jusqu’à l’âge de départ à la retraite, et donc sur plusieurs dizaines d’années. Par conséquent, il vaut mieux faire son choix sans se tromper afin d’éviter de changer de contrat en cours de route et s’alourdir de davantage de frais de sortie.

En ce qui concerne le rendement de chaque contrat, celui des produits en fonds en euros demeurent bas : entre 0.50% à 1.70%. Le rendement des contrats qui reposent sur des supports en unités de comptes est cependant meilleur et dépend toutefois du type d’actifs souscrits : actions, pierre-papier, trackers ETF, etc.

Par ailleurs, souscrire à des contrats offrant la possibilité de diversifier les supports se révèle judicieux, afin de bien diluer les risques. Veillez aussi à bien identifier les différents frais qui vous seront prélevés.

 

Quand souscrire ?

La retraite se prépare pendant la vie active ; plus la capitalisation est importante, plus les rentes viagères à terme seront conséquentes. Il est donc recommandé d’ouvrir son PER le plus tôt possible, avec les différentes possibilités qui en font d’ailleurs les atouts. Exemple :

  • un jeune ou un demandeur d’emploi peut commencer à épargner en versant à son propre rythme dans un PER individuel
  • en devenant salarié, il peut bénéficier d’intéressements, de participation ou encore d’abondements qui viendront alimenter son PER collectif. C’est l’entreprise qui les verse directement dans son épargne. Il est aussi libre de l’alimenter à sa propre guise, selon ses possibilités financières
  • s’il est cadre ou dirigeant d’entreprise, les cotisations obligatoires seront logés dans son PER catégoriel
  • s’il devient travailleur indépendant, par exemple en exerçant une profession libérale, ses versements seront recueillis dans le PER individuel

Ces trois types de contrats (PER individuel, collectif et catégoriel) sont gérés dans un seul et unique plan. C’est d’ailleurs le but recherché : profiter de la portabilité de ce dernier et transférer les encours de compartiment en compartiment sans avoir à changer de contrat, voire de compagnie d’assurance.

 

Peut-on transférer ses anciens contrats vers le PER ?

Oui, et il est d’ailleurs recommandé d’effectuer cette opération afin de profiter des multiples avantages de ce nouveau plan.